30 septembre 2006

Le "Pari" du Reclassement interne

Suite à l'avis rendu par le CE, la Direction des ressources Humaines a initié les opérations "tant attendues" de recherche d'opportunités de reclassement interne.

Ces opérations visent à proposer de nouveaux postes parmis ceux qui sont ouverts aux salariés concernés par le plan, en evitant ainsi de les licencier. C'est par ailleurs une obligation impérative du code du travail qui entend que l'employeur fasse tout ce qu'il peut pour sauvegarder les emplois et qui ajoute que les offres doivent être précises, écrites et personnalisées. La direction semble avoir cependant placé la barre très haute, en comptant parvenir à évaluer, proposer toutes les opportunités, et solliciter les réponses des collaborateurs en 2 semaines seulement.

L'heure n'est cependant pas ici à des proces d'intention et nous nous en tiendrons aux seuls résultats, ne doutant pas des moyens à la disposition de la direction dans ce projet.

Par ailleurs, pour la première fois et après l'avoir très longuement réclamé, une commission de spécifique du Comité d'Entreprise participe activement, au suivi des offres de reclassement avec la direction. Ce paritarisme devrait apporter une meilleur transparence et plus d'espoir que tout soit envisagé pour conserver le capital humain de la société... Quitte a générer quelques itérations supplémentaires.

Nos regards se tournent plus particulièrement sur les postes au Consulting Telecom où, en terme de compétence reconnues des collaborateurs, la concretisation des opportunités n'est visiblement qu'une question de temps...

[A Suivre....]

26 septembre 2006

Invitation au petit déjeuner du CE - 8h30-9h30

Comme le 26 Juin dernier, vous êtes chaleureusement invités par le Comité d'Entreprise avec tous vos représentants du personnel (Membres du CE, Délégués du Personnel, CHSCT, Délégations Syndicales) à un petit déjeuner dans l'espace d'accueil de l'auditorium de Colombes.

VENEZ NOMBREUX ET APPORTEZ VOTRE MUG !

Des petits déjeuners dans les agences régionales peuvent être organisées à la discretion de candidats organisateurs. N'hesitez pas à nous contacter.

Annonce Détaillée (intranet)

Collectif des anciens d'Oracle en litige avec la direction

Afin de dépasser les limites inhérentes au licenciement individuel nous vous proposons, si vous êtes dans cette situation, de rejoindre le collectif des salariés ayant une procédure en cours contre la direction.

Important : Victoires les plus significatives.

Grâce aux contributions de tous, ce collectif est en mesure d’offrir les services suivants :
- Forum de communication et d’échange
- Partages de pièces
- Coordonnées d’avocats
- Conseils concernant les procédures.
- Archives de jugements rendus contre Oracle

La seule exigence pour participer à ce collectif est de participer à sa vie en donnant, tout autant que vous recevrez.

A ce titre, nous remercions particulièrement T.C. pour sa contribution exceptionnelle, portant sur la reconnaissance des droits des salariés en matière de rémunération variable, quoi qu’en dise Larry et la direction, l’arrêt fait jurisprudence.
CassationAppel de Renvoi (2003)

Les dossiers suivis et partagés sont les suivants :

Nombre de litiges juridiques avec Oracle : 37 depuis sur 2002-2004.

Encours :
Nombre de dossier prudhommes en cours : 9 (estimation 2006)
Nombre d’appel Prudhommes initiés par Oracle : 3 (estimation 2006)
Nombre de pourvoi en Cassation initiés par Oracle : 2 (estimation 2007)

Principaux Litiges et décisions de justice

- Réalisme des Objectifs et Rémunération Variable.
- Caractère réel et sérieux du licenciement.

A noter : Nous recommandons vivement aux salariés d’ouvrir leur instance auprès du tribunal de prud’hommes de leur domicile pour éviter les encombrements du conseil de Nanterre, qui présente des délais excessivement importants.
Contactez nous

Réseau des avocats ayant défendu avec succès des dossiers d’Oracliens.

- Lyon :
Avocat 879
- Ile de France / Autres Régions :
Nous contacter.

21 septembre 2006

Effectifs : Toujours la décroissance

Avec 1336 Collaborateurs à Fin Aout 2006, et avant les licenciements du dernier plan social, la société Oracle France +Peoplesoft+Siebel continue à détruire des emplois et à augmenter la charge de travail de ses collaborateurs.

Ces chiffres sont confirmés au travers de la derniere projection du taux de turnover annuel, en hausse de 3% ce trimestre pour atteindre 17% en taux annualisé.

Rappelons que pourtant plus de 1500 collaborateurs étaient présents en 1999 avant les phases de fusion, et que les résultats commerciaux annoncés sont toujours aussi epoustouflants.



19 septembre 2006

15 septembre 2006

Ex-Siebel : Voudrais-tu baisser ta rémunération s'il te plait ?

Si une chose apparait maintenant certaine en matiere de rémunération chez Oracle, c'est que les fusions sont l'occasion d'un nivellement vers le bas.

Alors qu'en l'espece, la direction affirme tirer des leçons du passé (prime résiduelle "garantie" qui reste d'actualité pour près de 300 collaborateurs, et alors 37% des ces personnes ont encore entre 10 à 25% d'augmentation nécessaire à la disparition de cette prime résiduelle).

Ainsi, une trentaine de collaborateurs Ex-Siebel hors licences et conseil pourraient se voir proposer d'abandonner la moitié de leur rémunération variable au profit d'une prime totalement aléatoire et discretionnaire, ceci de manière rétroactive au 1er Juin.

Alors que leurs prédécesseurs de Peoplesoft se voyaient proposer un "cadeau" incitatif a la signature en sus d'une révision partielle du salaire fixe, dans le projet présenté, on ne parle que d'integrer 50% du variable dans la rémunération fixe.

Dans ce cadre, sachant que les objectifs sont réputés atteignables et que leur absence de communication vaut atteinte à 100%, il est proposé aux salarié d'abandonner la moitié de la rémunération associée à ces objectifs.

De plus, un doute important plane sur la bonne foi de la direction dans la fixation des objectifs des salariés qui refuseraient ces avenants.

De nombreux points restent à éclaircir concernant ce projet et nous ne manquerons pas de vous tenir informé.

Il est pourtant clair qu'en période de retournement démographique et de reprise du secteur informatique, la politique de rémunération est un levier important pour attirer ou motiver les collaborateurs. Il semble qu'Oracle, pour sa part, entend ne compter que sur sa seule image.

Rappelons que la moyenne mobile annuelle du taux de Turnover atteint maintenant chez Oracle les 17%...

Avis concernant la fusion avec Portal Software

Cet avis, favorable à l'unanimité, concernantle projet de fusion avec la societe Portal Software France, est maintenant disponible.
Si ce projet dans les objectifs affichés (lien corp) parait incontestablement bénéfique pour nos clients comme notre société, des doutes subsistent quant à la réalité et la rapidité de déploiement des moyens nécessaires à l'integration.
Cette remarque prend un aspect particulièrement important à l'heure ou les opérateurs telecoms réalisent des changement critiques dans leurs business model et ou l'équipe des consultants Top-Gun internationaux de Sophia Antipolis est démantelée dans le cadre du plan social en cours.
Ces 10 collaborateurs représentent un capital d'experience important sur ce marché et risquent fort d'etre tous licenciés... Un vrai gachis !
Avis complet... (intranet CE - Classification Confidentiel Oracle)

11 septembre 2006

Reunion CE du 14 Septembre


[Mise à Jour Octobre : Le compte rendu officiel est disponible sur l'intranet du CE (Suivre le lien) ]

Voici les principaux elements de l'ordre du jour de la prochaine réunion du Comité d'Entreprise :

Organisation & Social

- Suivi du PSE
- Point sur les effectifs à Fin Aout – Y compris détail des licenciements +/- 50ans, stagiaires et sous traitants, préavis en cours
- Gestion prévisionnelle des expertises et compétences prévues pour FY07 – Toutes LOB, y compris DAF.
- Mise à disposition de moyens techniques partagés toutes LOBs, tous pays
Quand Oracle EMEA participera au programme US/Corp Oracle Sandbox and Playground Reservation System (SBOX) ?
- Disponibilité des descriptions de postes de l’ensemble des collaborateurs Oracle.
Comment y accéder ?
Quels descriptifs de postes ne sont pas à jour ?
Quel est le taux de couverture actuel des descriptifs de postes accessibles par l’intranet ?
Quel est le processus d’évolution de ces « job descriptions »?
Comment les collaborateurs sont ils informés d’éventuelles évolutions ?
- Prise des congés annuels et des RTT
Compte tenu des contraintes imposées par la Direction aux différents services,la représentation salariale demande le report des congés et RTT jusque la fin de la période des congés payés, soit fin octobre chaque année.

Economique

- Carnet de commande Q1
- Présentation des nouvelles organisations : Quelle organisation transitoire ? Quelle organisation cible ? Conséquences
- Suivi des principaux forfaits Oracle Consulting
- Strategie de Formation

Rémunérations

- Information/Consultation passage au corporate bonus équipe ex-Siebel
- Présentation Etude Syndex sur les rémunération
- Niveau d’atteinte des objectifs FY06 des collaborateurs (Bonus/Variable), suivant
- Montant global, par LOB, des commissions versées aux commerciaux en FY06, Montant global par LOB des bonus pool versés.

Socio-Culturel

Commission Voyages, Noel, Services

08 septembre 2006

Testament d'YDT - Bonne Chance à tous !!

Sur fond de morosité au plan individuel, le dernier kick-off a été retrospectivement l'occasion d'un baroud d'honneur d'YDT, avec Sergio Giacoletto en Guest Star, pour nous remercier de notre fantastique travail,et des résultats "époustouflants" enregistrés par Oracle France pour FY06…

Pourtant, depuis cette date, le bilan reste toujours aussi négatif pour les oracliens, en effet :

1/ Participation FY06 : Aucune participation légale ne sera versée au titre de FY06 contrairement aux années passées (car le résultat fiscal etant nul suite au rachat de Peoplesoft, la Corp refusant de prendre en chargeles frais de restructuration).

2/ Intéressement FY06 : Aucun intéressement ne sera versée au titre de FY06 (comme les années passées d’ailleurs !) pour cause de non atteinte de l’objectif de chiffre d’affaires (incompréhensible au regard du discours du kick off !). - Est-ce à dire que les objectifs fixés unilatéralement par la direction pourraient ne pas être atteignables ?

3/ Télétravail - Après avoir tergiversé 3 ans avant d'ouvrir des négociations,celles-ci ont été refermées trés rapidement, la direction préférantrester dans un modèle discretement discretionnaire, comme outil de management de certains collaborateurs.(Attention à tous les salariés itinerants, clairement hors de la loi d'entreprise...)

4/ Des départs de collaborateurs en masse, surtout d’ailleurs parmi les plus anciens et les plus expérimentés d’entre nous. entre Aout 2004, et Mai 2006, avec le départ (démissions/licenciements) de pres de 200 collaborateurs en 2 ans.

5/ Un nouveau plan social en cours, une DAF qui part en Roumanie, un marketing décapité, des consultants top gun internationaux qu'on licencient parce qu'ils voyagent trop…

6/ Un senior management France en voie de disparition, laissant des dossiers en plan et des arbitrages encore ouverts.

7/ La prime conventionnelle de vacances due à tous les salariés reste rejettée par la direction, à l'exception d'un geste prévucette année à titre exceptionnel pour les seuls salariés rémunérés au fixe, sans considérer par ailleurs les arriérés des années précédentes.

De plus, depuis l’arrivée de YDT, les salariés avaient aussi perdu la possibilité de :

1/ Bénéficier de primes de mobilité pour missions à l’étranger (hors accord à négocier au cas par cas avec le management). Pour rappel, ces primes étaient de 15 à 30 % du salaire pour les périodes facturables de plus de 80 jours à l’étranger.

2/ Bénéficier de l’ESPP – Employee Stock Purchase Plan (15% de ristourne sur le prix d’achat des actions Oracle à hauteur maximum de 10% du salaire brut)

3/ Bénéficier de Bonus et autres rémunération variables qui soient définis de bonne foi: Les différences relevés a cet egard par le CE entre le budget de la filiale et les objectifs des collaborateurs sont vraiment édifiants. Sans compter le nombre de collaborateurs etant toujours au Bonus Garanti, stérilisant toutes vision des augmentations depuis plusieurs années.

YDT nous souhaitait dans son mail de départ : "Un très, très grand "Bonne Chance à Tous" !!!"Au vu de ce bilan, meme si la "performance" passée ne préjuge pas de l'avenir, on peut apprécier de maniere mitigée ces bons voeux...

07 septembre 2006

PSE suite : L'heresie economique - Chapitre 1 - La DAF.

A l'occasion de la consultation sur ce dernier PSE, le CE a pu constater le déploiement d'un nouveau modèle d'argumentation particulièrement critiquable sur le terrain privilegié de la direction, à savoir l'économie.

Les projets présentés auparavant mettaient en avant des délocalisations d'emplois "justifiées" soit par un retour sur investissement à moyen terme (productivités/salaires) et/ou une augmentation du service rendu.

Cette fois-ci, les délocalisations prévues à la DAF, qui ont pour vocation de réduire les couts opérationnels administratifs et d'avoir un taux (frais administratifs/couts opérationnels) compétitif pour être "meilleur parmi les meilleurs du marché", ne résistent pas à une analyse sur le plan économique :

- Le retour sur investissement est incroyablement long pour une société vivant au trimestre telle qu'Oracle : de 5 à 7 ans.

- La productivité de traitement des dossiers ne sera pas meilleure : Il n'est pas attendu de miracle quant a la vitesse de traitement des demandes. Elles seront réalisée avec les memes process, mais désormais avec des intermédiaires délocalisés et des coordinateurs supplémentaires.

- La justification serait intrinséque et évidente - On est presque sur le terrain de la foi. La "sainte centralisation" améliore l'efficacité et la visibilité financiere. Les audits Sarbanes Oxley réalisés dans un seul centre seraient moins couteux.

Nous affirmons pour notre part que la direction manque singulièrement de globalité d'analyse en n'intégrant pas l'efficacité financière générale de la société et en ne prenant pas en compte les charges de travail dans les services utilisateurs.

Si les couts directs diminuent, les couts indirects, non mesurés vont eux exploser. L'éloignement des clients et des utilisateurs, le passage systèmatique par des templates, des "Isis Tickets Informatique", constituent une redoutable perte redoutable d'efficacité.

Ainsi, à l'image de la réalité quotidienne du Support aujourd'hui, globalisé depuis plus de deux ans, le traitement du_recouvrement client, la gestion des commissions, des notes de frais, totalement délocalisés vont désormais ajouter des temps de traitement, des erreurs d'interprétation, de multiples allers retours amplifiés de réclamations, le tout totalement standardisés.

Mais qu'y gagneront les clients internes ou externes ?

Ils y perdront assurément du temps, de l'énergie, de la satisfaction, de la confiance..

Comment les recouvrements sur des dossiers complexes seront ils assurés au final à partir de la Roumanie ? L'expérience des défauts de facturation du support dans les années passées, chiffrés en millions d'Euros, nous conduisent à avoir les pires craintes.
Nul doute que les services clients et salariés perdront de l'efficacité et devront pallier de nombreux couts cachés de non qualité : augmentation de la charge de travail, accueil de "stagiaires", regne de la double saisie et de la feuille Excel locale....

Au total, il s'agit d'une diminution forcenée des coûts de quelques services administratifs, qui va induire des couts supérieurs en ricochet sur les divisions clientes et pour l'ensemble d'Oracle.

A ces arguments, la seule réponse de la direction, incroyable de candeur mais inacceptable qui consiste à répondre : "le management local saura trouver des solutions"... est corroborée par ce meme management local qui confirme en voix-off nos craintes...

En conclusion, ce projet nous parait clairement détruire de la valeur : néfaste pour l'emploi et pour les salariés, il est en plus à terme, contre-productif pour les actionnaires, meme si cela permet d'augmenter "instantanément" la marge opérationnelle...

A suivre... Le chapitre 2 (Emea Telco Top Guns).

05 septembre 2006

Depart du DG Oracle France

Le 3 Septembre 2004 - Oracle France annonce la nomination de son nouveau Directeur General.
Le 4 Septembre 2006, vous l'avez répercuté très vite dans vos commentaires du blog, Ce Directeur General annonce son départ et souhaite bonne chance aux Oracliens.

A Suivre...

6/9/2006 - Cf Article ZDNet

04 septembre 2006

Ex-Siebel : Votre portable ne vous permet plus d'appeler...

Bonne humeur....

Les salariés Ex-Siebel ont eu la surprise ce matin de découvrir que leur téléphone portable professionnel ne leur permettait plus de passer des appels.
Après quelques recherches, il semble que dans le cadre de la migration des salariés de Siebel sur le nouveau contrat telephonique groupe, Oracle ait un peu précipitamment suspendu le paiement des factures du précédent opérateur...
Et comme en plus il faut que le service correspondant d'Oracle Irlande (dont 120 postes sont supprimés) se mette d'accord avec leurs remplaçants en Inde pour contacter le support commercial de l'opérateur en Tunisie ou en Roumanie... Les salariés ne sont pas sortis de l'auberge...

02 septembre 2006

Avis favorable à l'unanimité du CE concernant le PSE

A la suite de la dernière réunion extraordinaire du Comité d'Entreprise, et après avoir longuement négocié avec les syndicats, la direction à finalement accepté de revoir son plan et a annoncé :
- Aucun licenciement forcé
- Autorisation du départ de tous les volontaires (cf dernier niveau d'indemnités proposées)
- Embauche de 80 CDI d'ici fin 2007.

Les élus ont donc émis un avis favorable à l'unanimité sur la mise en place du plan de sauvegarde concernant au final 989 salariés au lieu des 1240 annoncés initialement.

Nous ne parlons bien évidemment pas d'Oracle, mais d'une autre multinationale américaine dans le secteur informatique...

En savoir plus :
Article LMI - CFTC HP - FO HP - HP Away (site des ex-HP)